Céline Château, Eudaemonia : « former avec la ludo-pédagogie »

Mieux former les salariés grâce au jeu ou organiser des ateliers de cohésion d'équipe avec une initiation au graff. C'est ce que l'on appelle la ludo-pédagogie. Céline Château, dirigeante de l'entreprise Eudaemonia, en a fait

Mieux former les salariés grâce au jeu ou organiser des ateliers de cohésion d’équipe avec une initiation au graff. C’est ce que l’on appelle la ludo-pédagogie. Céline Château, dirigeante de l’entreprise Eudaemonia, en a fait sa spécialité.

 

Pouvez-vous nous résumer votre parcours professionnel avant la création de votre entreprise ?
Céline Château : Après 20 années passées dans différents postes en Ressources Humaines en tant que chargée de recherche, consultante, directeur de cabinet de recrutement et responsable ingénierie de la formation, mon envie de créer est devenue de plus en plus présente.

 

D’autant que cette volonté d’entreprendre existait depuis mon début de carrière lorsque j’ai pu travailler au sein de deux CCI dans des missions d’aide aux créateurs d’entreprise. Déterminée à entreprendre avec liberté et expertise, mon dernier emploi m’a inspirée pour fonder mon business model dans le domaine de la formation professionnelle en y intégrant une innovation pédagogique.

 

Pourquoi avez-vous voulu créer Eudaemonia ?
Céline Château : Avec des entreprises voulant des salariés de retour de formation opérationnels rapidement, avec une génération Y (22 -30 ans) qui n’apprend plus en mode statique et qui possède un autre rapport à la connaissance, la mise en œuvre d’une pédagogie plus vivante sur la base de méthodes pédagogiques variées s’est imposée comme une évidence.

 

Avec au centre de l’apprentissage, la ludo-pédagogie, l’apprenant en formation est acteur et mémorise davantage grâce au ludique. Ainsi, en apprenant autrement en présentiel, les apprenants seraient aussi plus heureux. D’ailleurs, Eudaemonia (le nom de ma société), est en grec une doctrine qui se concentre sur le bonheur immédiat ou sur un temps long, tant au sien qu’à celui d’autrui.

 

Mais qu’est-ce que la « ludo pédagogie » ?
Céline Château : C’est une situation construite, dans un environnement réel (salle de formation), que l’apprenant vit avec plaisir et qui favorise un apprentissage. Les simulations et jeux de rôle rentrent déjà dans cette catégorie ; les techniques d’animation non statiques et l’utilisation de jeux de plateaux sont également de la ludo-pédagogie.

 

Vous « détournez » des jeux pour réaliser vos sessions formation…
Céline Château : Pour ma part, je détourne des cartes, jeux de plateaux connus (Cluedo, Mille bornes…) ou jeux de plein air (quilles nordiques, mikado géant…) que j’adapte à la thématique à aborder en management, en efficacité professionnelle et vente. En utilisant cette pédagogie du détour 15 % du temps de la formation, l’apprenant se donne le droit à l’erreur et interagit avec le contenu et les nouveaux concepts appréhendés en salle.

 

Les capacités cognitives développées telles que la mémorisation, l’appropriation et la réflexivité sont fortes. Les apprenants en jetant des dés, en abattant une carte ou en déplaçant un pion, sont impliqués et ne subissent pas le phénomène d’endormissement habituel.

 

Cette méthode nécessite un habillage contextuel et un grand professionnalisme. En formant sur la thématique de « La résolution de problèmes : maîtrise des outils pour structurer sa démarche », j’ai principalement en formation des techniciens/ingénieurs. Je leur soumets par exemple, le montage de maquettes en bois en utilisant la méthodes des 6 chapeaux de bono ou la méthode des 5 pourquoi.

 

Un conseil pour un(e) entrepreneur(e) ?
Céline Château : Mon conseil, c’est d’abord de croire en son idée et en son projet. Puis, de se mesurer rapidement à la réalité de la prospection commerciale ou du marché visé pour ajuster son projet et s’adapter aussi à la cible visée. C’est croire en soi mais aussi écouter les autres qui feront appel à vous.

 

Céline Château / Eudaemonia / 03 68 33 53 23 / Facebook

lea.davy2@gmail.com

Journaliste à Entrepreneurs Alsace. Traqueuse de sujets. Startup lover. Mon ambition ? Réconcilier les lecteurs/lectrices avec l'économie et contribuer à faire vivre l'écosystème alsacien avec la team Entrepreneurs Alsace. Parce que l'éco, c'est avant tout des gens qui se bougent 24/24 (pas les parachutes dorés)

POST A COMMENT