Guillaume Nominé, Atolia : « un outil de collaboration professeurs – étudiants »

La plateforme de travail collaboratif Atolia (ex Scoledge), née à Strasbourg, permet aux professeurs et à leurs étudiants de communiquer et travailler à distance. Essentiellement destiné au monde de l'éducation, elle s'ouvre désormais aux entreprises pour faciliter

La plateforme de travail collaboratif Atolia (ex Scoledge), née à Strasbourg, permet aux professeurs et à leurs étudiants de communiquer et travailler à distance. Essentiellement destiné au monde de l’éducation, elle s’ouvre désormais aux entreprises pour faciliter le travail à distance des salariés.

 

Le 19 octobre dernier, l’association Entrepreneurs Alsace, en partenariat avec la ville de Kehl et Startup Connect, incubateur et accélérateur pour start-up basé à Offenbourg, organisait la 1ère pitch night sans frontières. Autrement dit, trois startup français et 3 startup allemandes ont présenté leur activité lors d’un événement franco-allemand. Vous n’étiez pas là ? Kein problem ! Retrouvez sur notre site les pitchs des 6 entreprises présentes ce jour là.

 

Pouvez vous présenter l’équipe Atolia ?
Guillaume Nominé : je suis ingénieur diplômé de l’ENSIIE, président et responsable commercial. Billy Shen est diplômé d’HETIC, et responsable produit. Notre responsable technique, Kévin Abrantes, est ingénieur diplômé de l’ENSIIE. Et Mathilde Lorang, étudiante en 4ème année à l’ISCOM, responsable de la communication.

 

Pourquoi avoir créé Atolia ?
Guillaume Nominé : L’idée de créer Atolia nous est venue quand nous étions encore nous même étudiants. Nous trouvions les plateformes de travail proposées par nos écoles totalement obsolètes et démodées. L’ergonomie et l’aspect collaboratif n’étaient pas du tout présents, c’est pourquoi nous en avons fait le coeur de notre produit aujourd’hui.

 

Comment fonctionne Atolia ?
Guillaume Nominé : L’essentiel de Atolia fonctionne via des « groupes collaboratifs » dans lesquels sont réunis à la fois les acteurs internes (administratifs, enseignants et étudiants) mais aussi externes (invités, intervenants). Chaque groupe possède une messagerie instantanée, un espace de documents partagés et une salle de visioconférence.

 

Sur ce noyau de base peuvent ensuite être installés des modules complémentaires. Nous en proposons 4 aujourd’hui à destination du marché de l’éducation : l’agenda, les cours en ligne, les rendus de devoirs et les quiz.

 

Qui sont vos clients ?
Guillaume Nominé : Jusqu’à aujourd’hui, nos principaux clients étaient des écoles privées ou autonomes de l’enseignement supérieur (comme l’ENSIIE ou l’ECAM-EPMI) ainsi que des organismes de formation (comme Projet Primant ou l’INB). Désormais, nos futurs clients seront également les entreprises (PME et ETI) à qui nous proposons la plateforme collaborative.

 

Quelles sont vos actualités à venir ?
Guillaume Nominé : Parmi les grandes nouveautés de la rentrée, une déclinaison de notre application à destination des entreprises est à venir avec la sortie également de 2 premiers modules complémentaires qui leurs sont consacrés : l’agenda et la gestion de projet. Via cette nouvelle version, nous voulons permettre à tous nos utilisateurs de travailler agréablement et facilement à distance. Que ce soit dans le domaine de l’éducation avec l’e-learning ou dans le domaine professionnel avec le télétravail.

 

Un conseil pour un(e) entrepreneur(e) ?
Guillaume Nominé : Mon premier conseil serait (à l’opposé du proverbe) de « vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué », cela permet de tester rapidement son marché et ses particularités pour ne pas avoir de surprise après plusieurs mois de R&D. En deuxième, je dirai la persévérance car il en faut énormément ! Rome ne s’est pas construite en un jour et c’est identique pour une startup. Les échecs et les succès se suivent, il faut savoir les encaisser rapidement pour rebondir.

 

Atolia/ Blog /

lea.davy2@gmail.com

Journaliste à Entrepreneurs Alsace. Traqueuse de sujets. Startup lover. Mon ambition ? Réconcilier les lecteurs/lectrices avec l'économie et contribuer à faire vivre l'écosystème alsacien avec la team Entrepreneurs Alsace. Parce que l'éco, c'est avant tout des gens qui se bougent 24/24 (pas les parachutes dorés)

POST A COMMENT