L’économie alsacienne – 20 au 26 août

Tourisme, numérique, industrie, restauration

Tourisme, numérique, industrie, restauration… C’est la revue de presse de l’économie alsacienne, semaine du 20 au 26 août 2016.

 

Laure et Fabien Mengus reprennent le restaurant l’Arnsbourg
Le couple d’Alsaciens, qui dirige déjà le restaurant étoilé Le Cygne à Gundershoffen, ont repris l’établissement à la famille Klein. Ils rouvrent après quelques mois de travaux et espère récupérer les étoiles que possédait l’Arnsbourg. A lire sur les DNA, l’Hôtellerie-restauration, à voir sur France 3 Alsace

 

Le site du Gazon Vert, dans la Vallée de Saint-Amarin
La vallée, pourtant classée Natura 2000, tombait peu à peu dans l’oubli. Durant près de 20 ans, les collectivités ont investi pour remettre 3 chaumes en pâture, rénover un abri pour randonneurs, rouvrir une ancienne auberge-gîte et créer un sentier de randonnée. A lire sur les DNA (abonnés)

 

Le Château du Hochberg, le nouvel hôtel-restaurant du musée Lalique
Silvio Denz, le directeur du musée Lalique à Wingen-sur-Moder (Bas-Rhin), a rénové un château pour créer un restaurant et un hôtel 4 étoiles. Il possède déjà le restaurant doublement étoilé La Villa René Lalique. A lire sur L’Alsace (abonnés), L’Hôtellerie restauration, France 3

 

Le camping municipal de Kaysersberg élu meilleur camping du Haut-Rhin
Alsace Destination Tourisme élit chaque année le meilleur site du département et a été séduit par le camping municipal de Kaysersberg, accessible aux personnes en situation de handicap et très fleuri. A voir sur France 3 Alsace

 

730 000 visiteurs en 2016 à Eguisheim
Eguisheim, élu « village préféré des Français » lors d’une émission de France 2 en 2013, compte moins de visiteurs que les années précédentes (800 000 en 2015). Mais l’effet télé semble encore jouer : c’est plutôt la météo et l’état d’urgence qui ont impacté la fréquentation du village. A écouter sur France Bleu Alsace

 

Lancement des candidatures pour le Kit Emergence Shadok, résidence de jeunes entreprises
Les jeunes entreprises qui souhaitent être hébergées et se faire accompagner par le Shadok, à Strasbourg, peuvent postuler jusqu’au 1er septembre. Deux lauréats seront choisis. A lire sur la Plage Digitale

 

La filière du bois énergie peine à faire face à la demande en Alsace
L’installation de chaufferies qui utilisent des plaquettes de bois se sont énormément développées ces dernières années : l’Alsace a consommé 150 000 tonnes de ce matériau en 2014. La filière bois de la région n’est plus en mesure de faire face à la demande. Cela se répercute aussi sur les industries de l’emballage et du papier. A lire sur les DNA (abonnés)

 

Calamus Areal, un complexe de loisirs en construction à Kehl
Sur 45 000 m2, la société est en train de construire un bâtiment qui comprendra hôtel, restaurant, hammam, piscine, piste de kart électrique. A lire sur L’Alsace (abonnés)

 

Un MOOC du Massachusetts Institute of Technology diffusé à Strasbourg
Chaque année, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) organise U.Lab, un MOOC, autrement dit un cours diffusé au niveau mondial et accessible à tous. Il portera sur le thème des changements de transformations personnelles, environnementales et sociétales et il sera possible d’assister à ce MOOC au Pôle formation de la CCI de Strasbourg, les 8, 15, 22 et 29 septembre et les 6, 13, 20 et 27 octobre. A lire sur Ikigai

 

Les agriculteurs alsaciens en grande difficulté
Déjà en difficulté en raison de la baisse des prix les années précédentes, les agriculteurs ont subi au printemps les intempéries qui impactent leurs récoltes, notamment de céréales. A lire sur les DNA (abonnés) ou à écouter sur France Bleu Alsace

 

1400 à 2400 euros de frais pour les étudiants strasbourgeois
L’AFGES, syndicat étudiant, a recensé les frais liés à la rentrée et à la vie courante. Le loyer et les transports restent le poste de dépense le plus important. A lire sur Tchapp

 

Emmanuel Macron rencontre les artisans de la région
Le ministre de l’Économie est venu échanger avec les artisans sur leurs difficultés : complexités administratives, concurrence jugée déloyale des autoentrepreneurs, charges lourdes… Il a été invité par la Chambre de métiers d’Alsace, qui recueilli durant 5 ans l’avis de plus de 1000 professionnels. A lire sur les DNA (abonnés), à voir sur France 3 Alsace ou à écouter sur France Bleu Alsace

 

La stratégie de Spinali Design pour s’imposer dans le secteur du textile « intelligent »
Le buzz sur les « maillots de bain connectés » de l’entreprise, installée à Mulhouse, lui a permis de lever des fonds, d’être repérée pour travailler sur d’autres innovations et de renforcer son expérience. A lire sur l’Usine Digitale

 

Les travaux du futur Primark de Strasbourg vont débuter
L’enseigne de vêtements low cost devrait débuter les travaux de son magasin, situé à côté du Printemps, à la rentrée. Il s’entendra sur 5 700 m², répartis en plusieurs niveaux. Un parking souterrain devrait aussi être créé. La date d’ouverture du Primark reste inconnue. A lire sur les DNA (abonnés),

 

Jocelyne Brendlé prend la direction de l’école supérieure de chimie de Mulhouse
La professeure et chercheuse prévoit de développer les possibilités de stages des étudiants, d’approfondir les cours d’anglais, d’attirer davantage d’étudiants étrangers et développer des partenariats avec l’École européenne de chimie, polymères et matériaux de Strasbourg. A lire sur les DNA (abonnés)

 

Après l’Alsace, la ville de Châteauroux réalise une vidéo pour le président de Tesla
Elon Musk, président du groupe automobile Tesla, avait annoncé l’ouverture d’une usine en Europe. Pour l’inciter à venir en Alsace, un collectif alsacien avait réalisé une vidéo, pour inviter Elon Musk à s’installer à Mulhouse. Châteauroux (région Centre) a aussi publié une vidéo de ce genre. A écouter sur Europe 1

 

Le portrait de Christophe Schnarrenberger, producteur de Raifort
En Alsace, seuls 19 producteurs font encore pousser du raifort, la « moutarde alsacienne ». Christophe Schnarrenberger, qui vend ses plants à Raifalsa, fait partie de ces irréductibles. La production de raifort se fait encore quasi intégralement à la main et demande donc beaucoup de temps et de main d’oeuvre. A lire sur L’Alsace

lea.davy2@gmail.com

Journaliste à Entrepreneurs Alsace. Traqueuse de sujets. Startup lover. Mon ambition ? Réconcilier les lecteurs/lectrices avec l'économie et contribuer à faire vivre l'écosystème alsacien avec la team Entrepreneurs Alsace. Parce que l'éco, c'est avant tout des gens qui se bougent 24/24 (pas les parachutes dorés)

POST A COMMENT