Mathilde Bermond, Cherry Fizz : « diversifier le graphisme »

Mathilde Bermond-Hurst a monté sa propre boîte de graphisme, Cherry Fizz, à Strasbourg. Elle propose des formations pour diversifier ses offres et ses compétences, et faire face à un contexte difficile.   Pouvez-vous vous présenter ? Mathilde Bermond-Hurst

Mathilde Bermond-Hurst a monté sa propre boîte de graphisme, Cherry Fizz, à Strasbourg. Elle propose des formations pour diversifier ses offres et ses compétences, et faire face à un contexte difficile.

 

Pouvez-vous vous présenter ?
Mathilde Bermond-Hurst : Je suis directrice artistique à Cherry Fizz mon studio de communication visuelle créé en 2007. J’ai un parcours artistique, j’ai passé un Bac L option Art puis j’ai étudié aux Beaux-Arts de Dijon et Besançon. Puis j’ai fait une formation professionnelle à Strasbourg afin de savoir utiliser les logiciels de PAO.

 

Pouvez-vous présenter votre entreprise et son histoire ?
Mathilde Bermond-Hurst : Mon entreprise est née en 2007 quand j’étais encore en cours. J’ai démarré en tâtonnant, j’ai eu de plus de plus de contrats. J’ai mis 3 ou 4 ans à vivre bien de mon activité.
Je propose de créer tout ce qui est en rapport avec la communication en passant de la gestion de projet à la livraison.
Je créé des identité visuelle, des supports de communication imprimés, cartes de visite, flyers, documents et des sites Internet responsive. Je conseille aussi les clients dans leur communication. Quel axe choisir, comment se positionner…

 

Quels conseils donner à de jeunes entreprises qui contactent un(e) graphiste pour la 1ère fois ?
Mathilde Bermond-Hurst : Souvent les personnes qui me démarchent ne savent pas du tout de quoi elles ont besoin. Elles ont tendance à ne jamais prévoir de budget communication. C’est une erreur, car il est possible de s’adapter à tous les budgets (en restant logique bien sûr et dans les coûts pour que tout le monde vive de son métier !).

 

Donc je les conseille et leur montre qu’il est possible avec leur budget de créer une stratégie de communication et d’avoir des supports de qualité. Il vaut mieux investir dans peu mais de qualité, plutôt qu’avoir des tas de supports mal faits. L’important n’est pas de créer coûte que coûte mais de réfléchir, de penser en maîtrisant le domaine du client, puis ensuite de créer.

 

Quelles évolutions connaît le monde du graphisme ?
Mathilde Bermond-Hurst : Actuellement le secteur de la communication est touchée par la « crise » et beaucoup d’agences, freelances perdent des contrats ou doivent faire face à des baisses d’investissements. C’est pas facile à gérer. On chercher des solutions pour se renouveler et proposer de nouvelles solutions aux clients et se diversifier.

 
Cette année, Cherry Fizz se lance dans les formations…
Mathilde Bermond-Hurst : Oui ! Après mon expérience de 9 ans en graphisme, puis direction artistique et gestion de projet freelance, je souhaite proposer des formations aux personnes qui créent leurs activités ou qui souhaitent développer la leur.

 

Je veux leur proposer des conseils en communication pratique. C’est à dire leur donner des outils afin de savoir eux-mêmes identifier leurs besoins en terme de communication et pouvoir créer une base de travail afin de travailler dans de bonnes conditions avec leurs prestataires dans différents domaines.

 

Je souhaite proposer aussi une formation interne aux entreprises afin de permettre aux responsables de la communication de savoir préparer un document de travail de type cahier des charges pour leurs prestataires externes.

 

Vous êtes aussi maman… A quoi les mères et pères de famille entrepreneur(e)s doivent-ils être attentifs ?
Mathilde Bermond-Hurst : Je leur dirais de bien se faire conseiller. De ne pas hésiter à étudier leurs besoins de départ en terme d’assurance maladie, de mutuelle afin d’être bien protégés en cas de coup dur. Ça peut paraitre rébarbatif, mais c’est indispensable. Et surtout si c’est bien fait dès le début on gagne du temps !

 

Pour les entrepreneur(e)s de manière générale, je leur conseille aussi de ne pas compter leurs heures, mais de savoir faire la part des choses entre le privé et le pro. Il faut se garder une frontière même si elle est mince.

 

Une offre spéciale pour les lecteurs et lectrices d’Entrepreneurs Alsace ?
Mathilde Bermond-Hurst : Je propose pour le 24 juin un atelier pour booster sa communication. Les lecteurs d’Entrepreneurs Alsace sont les bienvenus.

 

Cherry Fizz / Facebook / Twitter / Linkedin / www.cherryfizz.fr

lea.davy2@gmail.com

Journaliste à Entrepreneurs Alsace. Traqueuse de sujets. Startup lover. Mon ambition ? Réconcilier les lecteurs/lectrices avec l'économie et contribuer à faire vivre l'écosystème alsacien avec la team Entrepreneurs Alsace. Parce que l'éco, c'est avant tout des gens qui se bougent 24/24 (pas les parachutes dorés)

POST A COMMENT