Mon business plan me permettra-t-il d’obtenir un financement ?

Le porteur de projet (créateur d’entreprise, repreneur ou chef d’entreprise en développement) souhaitant se lancer dans un nouveau défi a besoin d’un outil permettant avant tout de valider son projet dans tous ses aspects (économiques,

Le porteur de projet (créateur d’entreprise, repreneur ou chef d’entreprise en développement) souhaitant se lancer dans un nouveau défi a besoin d’un outil permettant avant tout de valider son projet dans tous ses aspects (économiques, stratégiques…). Le business plan permet de répondre à ce besoin, c’est un outil de pilotage et de communication qui doit convaincre vos partenaires de la viabilité de votre projet. Pour être pertinent, un plan d’affaires doit être : clair, précis, concis et cohérent. Il doit être basé sur des hypothèses réalistes, anticipant au mieux les incertitudes et prévoyant des scenarii alternatifs.

Il est le résultat d’un travail de réflexion permettant au porteur de formaliser son projet. Le business répond à plusieurs objectifs :

– Vérifier la viabilité du projet et permet d’anticiper les difficultés auxquelles l’entreprise risque d’être confrontée.

– Communiquer de la manière la plus convaincante les partenaires notamment financiers. Il met en avant les éléments clés du projet, il est un réel document commercial pour l’entreprise.

– Servir de document de référence, de fil conducteur, d’élément de comparaison dans le lancement du projet et dans les premiers mois de l’activité.

Ce que vous devez savoir:

  • Connaître et comprendre les attentes et les grilles de lecture des financeurs
  • Maîtriser la méthodologie d’élaboration
  • Interpréter les indicateurs financiers clés

« Le plan d’affaires, c’est comme un puzzle : des éléments qu’il faut assembler pour former un tout cohérent »

 

Un business plan complet présente le projet dans sa globalité, et se compose de deux parties:

1. Une partie descriptive présentant l’activité, votre profil et expérience, et l’impact du développement de l’activité. Elle décrit le marché, les produits, la concurrence, les moyens, les projets, indique les chiffres clés du secteur. Il s’agit de démontrer la cohérence, la faisabilité, et la pertinence de la stratégie choisie, afin de convaincre les banquiers ou investisseurs que vous maitrisez votre projet. C’est une partie descriptive où il y a lieu d’indiquer ses motivations, ses compétences, la stratégie qui sera mise en place, les éléments qui feront que votre projet connaitra le succès…

 

2. Une partie chiffrée également appelée le prévisionnel. Il s’agit de mettre en évidence les moyens financiers, les sources de revenus, les coûts, les marges, ainsi que les flux d’argent nécessaires pour la viabilité et la pérennité du projet. Ces données sont directement issues des choix et plans d’actions définis dans la partie descriptive et traduisent la cohérence du plan de financement.

C’est une analyse croisée entre la partie rédigée et les prévisions chiffrées qui permettra aux financeurs de se faire une idée précise de la qualité du projet. Pour cela, une analyse complète doit intégrer des indicateurs de cohérence qualitatifs et quantitatifs. Les chiffres avancés doivent être expliqués et le texte rédigé doit trouver sa traduction dans les chiffres.

 

Indicateurs de cohérence

Eléments qualitatifs :
Avoir un projet cohérent avec sa personnalité, son potentiel, ses compétences, son expérience, sa situation familiale et ses contraintes personnelles (temps, disponibilité, charges financières en cours, santé, avoir les moyens de ses ambitions…).

  • Avoir les compétences et souvent l’expérience. Le business plan doit pourvoir montrer que le porteur maîtrise son domaine
  • Pour une reprise d’entreprise, il faut vérifier la cohérence entre l’entreprise convoitée et le projet personnel du repreneur,
  • Avoir des moyens (production, produits, outils commerciaux, humain) en cohérence avec les exigences du marché,
  • Avoir des moyens de production, surfaces…en cohérence avec le niveau d’activité, le type de production prévue et le nombre d’emplois,
  • Etablir des hypothèses en cohérence avec les données sectorielles et la concurrence,
  • Justifier les évolutions et les changements de nature de dépenses, les écarts significatifs

 

Eléments quantitatifs :
On retiendra ici principalement des indicateurs financiers cohérents du point de vue de la sécurité et de la rentabilité financière.

  • Bon rapport entre les apports personnels et les fonds empruntés.
  • Plan de financement équilibré avec des fonds propres suffisants.
  • Capacité de remboursement
  • Taux d’endettement 
  • Ratio de structure 
  • Ratios d’exploitation en cohérence avec la moyenne sectorielle et les concurrents comparables 
  • Seuil de rentabilité et son évolution
  • Ratio/Effectif 
  • Pour une reprise d’entreprise, il convient également de vérifier la cohérence des résultats historiques et prévisionnels d’exploitation, et justifier les évolutions

Un business plan pour rechercher des financements

Le business plan est indispensable pour solliciter des financements (prêts bancaires, investissements, garanties,…), c’est le document de référence et un outil d’aide à la décision pour vos partenaires. Il vous faudra prouver que votre projet est viable sur le long terme afin de convaincre vos investisseurs ou banquiers de vous faire confiance. Votre objectif est d’obtenir un financement, et l’objectif du financeur est de récupérer sa mise, il est donc important que ce dernier adhère à votre projet et croit en sa réussite. Il faut que vous soyez prêt à vendre votre idée, sur la base d’un business plan séduisant, rassurant et soigné.

 

 

Poser une question à l’expert
Yannick HITTINGER
Cabinet d’expertise-comptable IN EXTENSO
yannick.hittinger@inextenso.fr

yannick.hittinger@entrepreneurs.alsace

Comptable chez InExtenso. 03.88.18.02.00

POST A COMMENT