Bidule et Compagnie, des créations éco-responsables qui ne manquent pas d’air

Week-end spécial Résonance[s] : les entrepreneur(e)s créatifs. 2/3. Bidule et Compagnie, ce sont des créations éco-responsables réalisées à partir de chambre à air de camion, de tracteur et de vélo recyclées et dont l'atelier est situé à

Panier et Mini

Week-end spécial Résonance[s] : les entrepreneur(e)s créatifs. 2/3. Bidule et Compagnie, ce sont des créations éco-responsables réalisées à partir de chambre à air de camion, de tracteur et de vélo recyclées et dont l’atelier est situé à Orbey (Alsace). Stéphanie Didier, la créatrice, sera présente au Salon Résonance[e] du 10 au 13 novembre prochain à Strasbourg.

 

Proposer des sacs et accessoires de mode alternatifs, originaux et locaux tout en donnant une deuxième vie à une matière « déchet », c’est plutôt gonflé. Stéphanie Didier nous déroule son aventure.


Comment est né Bidule et Compagnie ? Comment arrive-t-on à la chambre à air ?
L’univers artistique m’a toujours attiré, le dessin en particulier. J’ai pourtant suivi une toute autre formation. En 2005, j’ouvre une boutique de bijoux de créateurs et d’accessoires de mode. Naturellement, j’ai commencé à créer mes propres bijoux. J’ai commencé à utiliser la chambre à air comme matière principale en 2010 et, très vite, mes premiers sacs sont nés.

 

Je n’ai pas de formation dans mon domaine d’activité. J’ai dû tester différents essais de coutures. J’ai appris à « apprivoiser » la matière avec beaucoup de curiosité et de patience, de réalisations plus ou moins concluantes avant de trouver LA technique qui me convient et qui est la plus adaptée à mes créations.

 

Pourquoi avoir choisi de travailler la chambre à air? C’est un peu gonflé comme matière première ?
Oui c’est gonflé et non, je ne suis pas crevée ! Je n’ai rien inventé en ce qui concerne le recyclage de la chambre à air. Il s’agit d’une pratique très répandue dans de nombreux pays d’Afrique, d’Asie ou encore d’Amérique du Sud. Au fil de mes voyages, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette matière.

 

Chaque morceau de matière est unique. Son vécu, les marques du temps sont pour moi ce qui la rend précieuse. De plus, la chambre à air en fin de vie est destinée à être brûlée, ce qui est extrêmement polluant. Je suis heureuse de pouvoir lui donner une seconde et belle vie à travers mes créations et ainsi participer à mon niveau à préserver notre environnement.

 

Vous n’avez pas de point de vente fixe : on vous trouve notamment sur le net et prochainement au Salon Résonance[s]. Quel est votre modèle économique ?
Je travaille actuellement avec une dizaine de points de vente et de nouveaux sont à venir. Le plus simple pour retrouver leurs coordonnées est d’aller sur mon la page « expos » de mon site. Ce sont des partenaires rencontrés pour la plupart sur les salons auxquels je participe et le feeling fait le reste! Bidule et Compagnie est présent en Alsace, en Bourgogne, en Ile de France, en Lorraine et même à La Réunion!

 

J’ai commencé avec un atelier boutique il y a quelques années, mais je me sentais prisonnière des horaires. Je n’aime pas cette sensation d’être obligée de travailler à certaines heures plus qu’à d’autres. Les moments créatifs ne se programment pas. De plus mon activité comprend une partie importante de nettoyage, phase durant laquelle il m’est difficile de m’arrêter pour recevoir mes clients. Je préfère donc me consacrer pleinement à la création et je retrouve avec joie mes clients durant les salons auxquels je participe.

 

Quelles sont les créations que l’on pourra retrouver durant Résonance[s]?
Au salon Résonance[s] je proposerai une belle collection de sacs. Je travaille chaque pièce de manière unique et chaque sac est cousu entièrement à la main. J’aime cette manière de travailler « à l’ancienne ». C’est un réel plaisir et une satisfaction pour moi de concevoir chaque sac point par point. J’aime apporter de la valeur par mon travail à une matière que l’on pense dépourvue de noblesse.

 

Vous êtes membre de la FREMAA qui organise le Salon Résonance[s]. Pourquoi cet engagement ?
C’est pour moi une fierté de faire partie de la Fédération Régionale des Métiers d’Art d’Alsace. Il s’agit d’une reconnaissance de mon savoir-faire ! Pour être admis au sein de la FREMAA, il faut remplir un dossier expliquant notre démarche, notre manière de travailler…

 

Puis il passe devant une commission composée de membres actifs et d’au moins une personne exerçant le même métier que nous. Le jury délibère et accepte ou non notre candidature. 2 critères sont importants : exercer une activité relevant de la nomenclature des métiers d’art et proposer des produits contemporains en pièces unique ou petite série.

 

Vous êtes enregistrée dans l’annuaire aux côtés des maroquiniers alors qu’on vous attendrait plus avec les artisans de la mode et accessoires. C’est un positionnement volontaire?
Je suis enregistrée aux côtés des maroquiniers car ma technique d’assemblage correspond à un travail de maroquinerie. La maroquinerie n’est plus réservée aujourd’hui à la seule utilisation de cuir, mais à différents matériaux qui évoluent tout comme notre société. Il s’agit d’une maroquinerie alternative qui allie savoir-faire traditionnel et matière contemporaine et inattendue.

 

Quels sont les prochains rendez-vous où on pourra retrouver les créations Bidule et Compagnie après Résonance[s]?
Je serai présente les 10, 11, 12 et 13 novembre prochain au Parc des Expositions au Wacken à Strasbourg. Ensuite, mes créations seront présentes au Salon Blanc de OZ, les métiers d’art : une très belle exposition-vente dédiée à la pièce unique créative et aux objets cadeaux proposée par la Frémaa qui aura lieu 1, rue de la Comédie à Strasbourg du 9 au 18 décembre.

 

Enfin, vous pourrez me retrouver au Marché de Noël de Colmar, bien au chaud dans l’ancienne Douane (au rez de chaussée) du 24 novembre au 31 décembre. J’y présenterai des sacs, mais aussi des bijoux et de petits accessoires de mode. Au plaisir de vous rencontrer ici ou là!

 

Bidule et Compagnie / FREMAA / Salon Résonance[s]

benedictebach.bb@gmail.com

Journaliste en herbe à Entrepreneurs Alsace. Tombée dans la marmite des mots, j'avance les yeux et les oreilles grands ouverts. Ma potion magique? La découverte des idées, des projets, des personnes qui les portent pour raconter le monde, tisser des liens, construire des ponts et contribuer à la vie de l'"éco-système" alsacien.

POST A COMMENT