Failnight, remettre l’échec au cœur des discussions

Les évènements Failnight réunissent des alsaciens de différents horizons dans le but de parler d’échec. Le prochain aura lieu le 17 janvier 2017 au bar Le Terminal, à Strasbourg.   La plupart des gens sont fiers de

Les évènements Failnight réunissent des alsaciens de différents horizons dans le but de parler d’échec. Le prochain aura lieu le 17 janvier 2017 au bar Le Terminal, à Strasbourg.

 

La plupart des gens sont fiers de mettre leurs succès en avant, et cela semble plutôt logique. Après des mois, voir des années, de préparation et de travail, montrer sa réussite s’inscrit dans une dynamique de fierté et est une réaction tout à fait humaine. Mais qu’en est-il des échecs dans tout ça ?

 

Il est rare de croiser un vieil ami qui va entamer la discussion par « ma femme m’a quitté et je me suis fait virer ». Si cela vous paraît improbable, imaginez raconter cela à des inconnus. C’est le principe de Failnight.

 

Failnight, tomber pour mieux se relever ?

Lors des évènements Failnight, une cinquantaine de personnes se retrouvent pour écouter quatre pitcheurs (en moyenne), venus présenter des moments difficiles de leur vie. Ces moments peuvent être professionnels mais également privés. C’est cette partie qui tient beaucoup à cœur à Lionel, qui gère le projet en ce moment. « FuckUp Nights est très orienté entrepreneurs. Mais Failnight est plus axé sur l’expérience de vie. Cela peut être professionnel mais aussi à propos d’un mariage ou d’un voyage. »

 

L’idée est de partager une expérience qui s’est mal passée mais surtout de montrer comment la personne s’en est sortie pour conseiller les autres. Et cela semble plaire aux strasbourgeois  puisqu’en 2016, il y a déjà eu un événement le 2 mars, un autre le 20 avril, un troisième le 29 juin et le prochain aura lieu le 27 août, à 14h.

 

Lionel assure n’avoir reçu aucun retour négatif, mais précise que certains pitches plaisent évidemment plus à certains et moins à d’autres. Les gens semblent surtout être hésitants avant d’essayer. Les pitcheurs semblent avoir pris suffisamment de recul pour parler sans trop de gênes du moment où leur vie a pris un tournant pas forcément voulu et qui leur paraissait insurmontable au départ.

 

Concernant le projet en lui-même, sa construction n’a pas été très compliquée, si ce n’est à un détail près : trouver des lieux pour ses évènements. Alors que Lionel n’avait pas de réponses positives durant plusieurs mois, c’est finalement la ville qui lui a laissé l’accès à l’amphithéâtre de la région.

 

Finalement, grâce au bouche à oreille, Failnight a réussi à trouver un toit pour chacun de ses évènements. Epitech Strasbourg ou encore le Shadok ont accueilli ce concept original. Le 17 janvier, c’est dans un bar que devrait avoir lieu le prochain rassemblement.

 

Antoine Kuhn

antoinekuhn0@gmail.com

1 COMMENT
  • Pascale 20 janvier 2017

    Sur ce sujet, Les Vertus de l’échec de Charles Pépin est un ouvrage remarquable et tout à fait optimiste: « Un petit traité de sagesse qui nous met sur la voie d’une authentique réussite », paru à l’automne dernier. A lire absolument pour changer notre regard sur l’échec (voir : https://www.allary-editions.fr/publication/les-vertus-de-lechec/)

POST A COMMENT