Noémie Hurter, l’Atelier de Noemi : « imprimer mes dessins sur du tissu »

Week-end spécial Résonance[s] : les entrepreneur(e)s créatifs. 1/3. Noémie Hurter est une créative qui a su garder son âme d’enfant. La tête dans les étoiles et les pieds sur terre, elle s’est fixée un seul objectif,

noemi_horter_entrepreneurs_alsace

Week-end spécial Résonance[s] : les entrepreneur(e)s créatifs. 1/3. Noémie Hurter est une créative qui a su garder son âme d’enfant. La tête dans les étoiles et les pieds sur terre, elle s’est fixée un seul objectif, nous faire rêver avec ses créations.

 

Qui êtes-vous et quel est votre parcours ?
Noémie Hurter : j’ai toujours voulu exercer un métier artistique. Je suis titulaire d’un BTS arts graphiques et d’une licence arts appliqués avec une spécialisation dans l’illustration pour enfants. A la fin de mes études, j’ai présenté mes dessins à des maisons d’édition. Ils ont plu et très vite j’ai été amenée à créer un studio graphique pour répondre à la demande de mes clients. Au même moment, j’ai eu la possibilité d’intégrer une entreprise textile spécialisée dans l’impression sur tissus pour gérer la communication et les collections. Je ne le savais pas encore mais cette expérience allait changer beaucoup de choses pour moi.

 

Comment est né l’idée de créer une gamme de produits imprimés ?
Noémie Hurter : un jour j’ai décidé de faire imprimer mes dessins sur du tissu pour voir ce que ça donne. Le résultat a beaucoup plu et je me suis rendue compte que l’illustration se prêtait à tous les supports : tissus, papier, boîtes alu et qu’il y avait une vraie demande. Ça m’a donné envie de poursuivre l’expérience et de commencer à développer une gamme de produits imprimés sur du velours. Je me suis associée avec un de mes anciens collègues de travail pour créer une SARL, développer de nouveaux produits et investir dans l’achat de machines. Il a fallu aussi trouver des locaux pour l’entreprise.

 

Est-ce que cela a été facile de trouver des locaux pour l’entreprise ?
Noémie Hurter : nous nous sommes d’abord installés en 2012 au Parc de Wesserling et pour faire face au développement nous avons déménagé en 2015 à la pépinière de Soultz. En 2017 l’activité a connu un fort développement avec de nouveaux investissements et l’embauche de deux personnes. Un autre déménagement se prépare à terme puisque nous devrons quitter la pépinière.

 

Comment se déroule le processus de création ?
Noémie Hurter : Je crée tous les dessins pour les deux collections annuelles. Je puise mon inspiration dans les contes pour enfants mais aussi de plus en plus dans ma vie quotidienne. Il faut compter environ quinze jours pour créer un nouveau motif avant de faire un prototype.

 

Quelle est votre gamme de produits ?
Noémie Hurter : la gamme comprend des accessoires de mode (écharpes, mitaines, trousse de maquillage, etc…), des articles papeterie et du tissu vendu au mètre. Tous les produits sont fabriqués en France en faisant appel à des couturières indépendantes et à des CAT.l'équipebis

 

Où trouve-t-on vos produits ?
Noémie Hurter : les produits sont diffusés partout en France dans une sélection de boutiques de créateurs mais je cherche toujours de nouveaux points de vente (notamment à Strasbourg). Les Bretons sont de vrais fans de la marque.

 

Quels sont vos projets ?
Noémie Hurter : poursuivre le développement de l’entreprise mais surtout continuer à faire rêver et rester fidèle à ma devise : « Si le monde n’a aucun sens qui nous empêche d’en inventer un » Lewis Caroll « Alice au Pays des merveilles »

 

L’Atelier de Noémi sera au Salon Résonances à Strasbourg du 10 au 13 novembre 2017. Et au Marché de Noël à Colmar, place des six montagnes noires, du 24 novembre au430 décembre 2017.

 

L’Atelier de Noémi / 03 89 62 62 50 / www.laboutiquedenoemi.fr / Facebook

clarisse.stein@orange.fr

POST A COMMENT