Blueboat lance un Observatoire de l’économie alsacienne

Blueboat, agence d'e-réputation, met en place un outil de veille pour analyser l'incidence des stratégies web des marques alsaciennes. Christophe Thil, créateur et dirigeant de l'entreprise installée à Mulhouse explique sa démarche d'Observatoire de l'économie

Blueboat, agence d’e-réputation, met en place un outil de veille pour analyser l’incidence des stratégies web des marques alsaciennes. Christophe Thil, créateur et dirigeant de l’entreprise installée à Mulhouse explique sa démarche d’Observatoire de l’économie alsacienne.

 

Pourquoi avoir décidé de la création de cet observatoire ?
Christophe Thil : Aujourd’hui, de nombreuses entreprises sont présentes sur le web, via les réseaux sociaux et leur site internet. Nous, ce qui nous intéresse, c’est d’analyser si cette présence est efficace et si elle impacte leur image. Nous allons observer leur notoriété, les sujets évoqués, leur e-réputation, les éléments positifs et négatifs qui se dégagent et les ambassadeurs des marques.

 

Quels secteurs économiques alsaciens allez-vous couvrir ?
Christophe Thil : Nous n’avons rien déterminé, c’est surtout notre veille qui détectera les tendances qui émergent. Je pense que nous aurons probablement des retours sur le secteur viticole et agroalimentaire, assez actifs sur le web dans la région. Nous ferons peut-être aussi un focus spécifique sur les startup.

 

Comment allez-vous utiliser les informations issues de cet observatoire ?
Christophe Thil : Nous allons d’abord comparer les entreprises au même profil, qui communiquent beaucoup, pour en tirer une analyse. Beaucoup de professionnels confondent encore les mentions (interaction avec le public) et l’audience (les retombées réelles). Nous pouvons ainsi « détecter » une communication inefficace sur les réseaux. Si une société dépense temps et argent sans aucune retombée, c’est qu’il y a un problème de stratégie.

 

Pourquoi vous intéresser à la région, alors que Blueboat intervient pour des entreprises partout en France ?
Christophe Thil : Nous connaissons bien la région et ses entreprises. Nous avions déjà sorti deux observatoires, sur les parcs d’attractions et les sociétés exportatrices. Là, nous souhaitons analyser comment l’image d’un territoire se construit à travers ses entreprises. Cela fait aussi partie de notre mission d’évangélisation au numérique et à la veille.

 

lea.davy2@gmail.com

Journaliste à Entrepreneurs Alsace. Traqueuse de sujets. Startup lover. Mon ambition ? Réconcilier les lecteurs/lectrices avec l'économie et contribuer à faire vivre l'écosystème alsacien avec la team Entrepreneurs Alsace. Parce que l'éco, c'est avant tout des gens qui se bougent 24/24 (pas les parachutes dorés)

POST A COMMENT