Clémence Collomb-Gros, restaurant Le Botaniste : « un lieu de vie »

Ce tout nouveau bar et restaurant de Strasbourg a été créé par une équipe de jeunes qui y propose une cuisine bistronomique et une carte courte qui change toutes les 3 semaines. Ambiance comme à

Le_botaniste_strasbourg_entrepreneurs_alsace (2)

Ce tout nouveau bar et restaurant de Strasbourg a été créé par une équipe de jeunes qui y propose une cuisine bistronomique et une carte courte qui change toutes les 3 semaines. Ambiance comme à la maison, explique l’une des créatrices du lieu.

 

Présentez-nous l’équipe du Botaniste ?
Clémence Collomb-Gros : Nous sommes trois gérants de l’établissement : Noémie D’Hooge, Guillaume Chatelot et moi-même, Clémence. Nos études communes dans le domaine des arts plastiques, ainsi que la gestion d’une cafétéria étudiante nous a mené à concevoir le projet du Botaniste.

 

Nous travaillons avec une chef de cuisine, un barman, un serveur, ainsi qu’une gestionnaire administrative. Nous avons tous moins de 30 ans, ce qui fait de nous une équipe jeune et dynamique. Chacun a acquis une expérience dans son domaine avant de travailler au Botaniste, ce qui est très plaisant !

 

Qu’est ce qui vous a donné envie de créer ce bar/restaurant ?
Clémence Collomb-Gros : Le Botaniste est un lieu à notre image. Nos compétences dans le domaine de la création et notre goût pour le partage et la gastronomie ont beaucoup joué dans la conception et la réalisation du projet. Nous souhaitions créer un lieu à la fois convivial et intimiste, y proposer des produits à des prix raisonnables, changeant régulièrement.

 

Que peut-on trouver à la carte du Botaniste ?
Clémence Collomb-Gros : La carte des menus change toutes les trois semaines. Cela permet d’une part aux clients de pouvoir faire varier les plaisirs et les découvertes, et d’autre part à l’équipe de la cuisine d’être dans la recherche en permanence. Nous souhaitons instaurer un dialogue entre nous et la chef de cuisine. Elle fait les suggestions de plats, toujours en adéquation avec les produits de saison, et on affine pour arriver à la plus grande cohérence.

 

La cuisine du Botaniste s’inspire des alliances bistronomiques, un subtil mélange entre technique et convivialité. Il est également important pour nous d’être dans le respect des produits. Notre conscience antigâchis s’exerce à travers une méthode efficace : nous réutilisons les produits de la carte du midi afin de composer des assiettes à partager pour le soir.

 

Pas facile de se démarquer dans une ville aussi riche en bars et restaurants que Strasbourg…
Clémence Collomb-Gros : Nous voulons rester très attentifs à garder une certaine cohérence entre l’esprit du bar, celui de la cuisine et l’ambiance du lieu, pour que les clients se sentent comme à la maison. Le Botaniste est un lieu de vie : on peut y manger, siroter un bon cocktail, grignoter des gourmandises, se retrouver entre amis autour d’une bière, mais aussi travailler au calme l’après-midi.

 

Le barman, passionné de mixologie, propose régulièrement des recettes de cocktail, validées par l’ensemble de l’équipe.

 

Des conseils à un(e) entrepreneur(e) ?

Le_botaniste_strasbourg_entrepreneurs_alsace

Clémence Collomb-Gros : Si le projet est un projet d’équipe, il faut savoir gérer les imprévus et apprendre à les contourner pour pouvoir rebondir rapidement. En tant que gérant de bar/restaurant, il semble très important de rester à l’écoute de sa clientèle, répondre à leurs questions et leurs attentes, tout en conservant l’esprit qu’on veut conférer au lieu.

 

Le Botaniste / 3 rue Thiergarten à Strasbourg / Facebook / Instagram

lea.davy2@gmail.com

Journaliste à Entrepreneurs Alsace. Traqueuse de sujets. Startup lover. Mon ambition ? Réconcilier les lecteurs/lectrices avec l'économie et contribuer à faire vivre l'écosystème alsacien avec la team Entrepreneurs Alsace. Parce que l'éco, c'est avant tout des gens qui se bougent 24/24 (pas les parachutes dorés)

POST A COMMENT