De Visu Connection : une boutique éphémère à vocation durable

De Visu Connection, une boutique éphémère à Strasbourg, rassemble 5 créateurs de vêtements et accessoires de prêt à porter. Leur point commun : travailler des matières originales pour créer des pièces uniques. Ils présenteront leurs

Vinca_Schiffmann_Solyless_Strasbourg_entrepreneurs_alsace

De Visu Connection, une boutique éphémère à Strasbourg, rassemble 5 créateurs de vêtements et accessoires de prêt à porter. Leur point commun : travailler des matières originales pour créer des pièces uniques. Ils présenteront leurs nouvelles collections jusqu’au 15 juillet 2017.

 

De Visu Connection, un collectif créatif au coin de la rue

Si vous fréquentez le quartier gare à Strasbourg, vous êtes certainement déjà passés devant les vitrines colorées de De Visu Connection, une boutique éphémère à l’angle de la rue Kuhn et de la rue Thiergarten. Elle apparaît et disparaît à chaque saison, au fil des couleurs de la mode. Dès qu’on franchit les portes de la boutique, c’est une vague de couleurs et de matières qui viennent égayer le regard : des portants, des silhouettes avec des propositions originales et différentes.

 

Quand on franchit le seuil de la boutique, le regard est immédiatement attiré par des portants colorés. Lorsqu’on s’approche, on découvre des matières, des formes originales. Ils sont cinq à exposer leurs créations, chacun dans leur style, leur univers. Vinca Schiffmann est plasticienne et réalise des vêtements comme elle créerait un tableau. Elle part de la matière, joue avec l’opacité et la transparence pour créer du contraste, souligner les lignes du corps, dévoiler ce qu’on cache, jouer avec les codes du politiquement correct. Ses créations ne sont pas cousues de fil blanc mais tissées avec des matériaux inhabituels. Le latex par exemple, en ligne ou en aplat, qui structure la géométrie du vêtement. Ses créations sont estampillées sous la marque Solyless.

 

Son complice depuis le début de l’aventure, Farid Merah, œuvre quant à lui sous la marque Poly-esther. Comme son nom ne l’indique pas, Poly-esther n’est pas une référence au tissu synthétique. C’est surtout un clin d’œil à son goût pour les matériaux hors normes. Farid Merah travaille ses créations avec des affiches de film, de la peinture … et tout un tas d’autres choses ! Si les matériaux sont originaux, les lignes des vêtements Poly-esther ont des lignes graphiques et intemporelles. Farid Merah propose des vêtements pour les femmes qui portent des pièces vintages et aiment jouer avec les couleurs.

 

La benjamine de la bande, c’est Aurélia Munoz, une créatrice de bijoux olfactifs et bienfaisants (Bijoux Aurélia Munoz). Ses premières créations ont été réalisées à partir de grains de café et de feuille d’or. Mieux qu’un expresso, des boucles d’oreilles qui permettent de profiter des effluves du café et d’être parée en un clin d’œil. Depuis une parenthèse au Chili, Aurélia Munoz a enrichi sa palette de matériaux en intégrant du cuivre et certaines pierres comme le lapis lazuli par exemple, toujours dans l’optique de combiner esthétique et bienfait.

 

Ensuite, Myriam Monbert se cache derrière Nylah Création. C’est dans une ronde colorée que nous entraîne cette créatrice dont les influences africaines transparaissent. Myriam Monbert décline une ligne de vêtements féminins tout en drapés, avec des découpes asymétriques qui font d’une robe basique une pièce unique. Pour compléter cette ligne, Myriam Monbert s’est lancée depuis peu dans la création de bijoux et d’accessoires. Là encore, on retrouve l’influence des origines puisqu’elle travaille le wax, ce tissu africain. Et ses bijoux en tissu représentent des nœuds marins. Myriam Monbert crée également des sacs. Là encore, l’originalité est au rendez-vous en ce qui concerne les matériaux utilisés : Myriam Monbert fait du détournement d’objet en utilisant par exemple des sets de table.

 

C’est Gipsy Bazquez qui ferme la marche. Avec sa marque Mulata Création, elle écoute le tissu lui parler pour créer des accessoires et des vêtements. Elle travaille différentes matières dont la toile de jute pour des sacs qu’elle associe avec d’autres matières et couleurs pour produire du contraste. Mulata Création, c’est aussi du tissage : la recherche autour de la texture du tissu fait partie intégrante de la démarche de création tout comme le décalage. Enfin, Gipsy Bazquez travaille d’autres produits, dans un esprit pratique, comme les sacoches de vélo qu’elle travaille de façon à les rendre originales tout en étant résistantes et fonctionnelles.

De Visu Connection : des créateurs engagés et une démarche solidaire

Comment ces cinq créateurs se sont-ils retrouvés dans cette boutique éphémère ? L’histoire commence avec l’association Humeur aqueuse dans laquelle Vinca Shiffmann et Farid Merah ont commencé par donner des cours de création textile et vestimentaire il y a quelques années. Ils ont ainsi travaillé régulièrement avec les habitants des quartiers de Hautepierre, du Neuhof et de la cité des Ecrivains.

 

Après un développement de chantier d’insertion installé à l’Esplanade, dans le cadre duquel de nombreuses collaborations avec des créateurs ont été menées, les cinq créateurs se sont regroupés dans le cadre de De Visu Connection, boutique éphémère. Durant plusieurs années, les salariés du chantier ont ainsi réalisé des prototypes, ainsi que des séries de sacoches à vélo, des pochettes d’ordinateur, du linge de maison, des tenues de football américain et même des costumes pour la parade des 900 ans de Haguenau.

 

Aujourd’hui, la boutique fonctionne au rythme des saisons, en ouvrant par période de trois semaines à deux mois et demi en fonction de la disponibilité des lieux. La mutualisation et le partage du lieu de vente constitue un intérêt évident pour ces créateurs qui ne pourraient pas, seuls, assumer une telle charge. Et même si chacun conserve son identité propre, la rencontre, les échanges et le partage nourrissent le travail de chacun.
Mais l’engagement va bien au-delà puisque De Visu Connection, c’est aussi un partage de valeurs pour ces créateurs. Chacun d’entre eux créent des pièces uniques qu’ils souhaitent rendre accessibles à tous en pratiquant une politique tarifaire très abordable (on trouve des pièces à partir de 30€).

 

Chacun travaille également dans une logique de réutilisation de matériau voire de recyclage de tissus et/ou d’objets. Enfin, ils sont engagés aux côtés de l’AMSED (association de promotion et de réalisation des activités d’animation, d’insertion et d’échange) au quotidien.

 

Vendredi 16 juin, un défilé a été organisé dans la boutique pour présenter les créations à la vente. La Boutique éphémère sera ouverte jusqu’au 15 juillet 2017. Pour l’avenir, le collectif De Visu Connection réfléchit pour trouver d’autres lieux d’implantation (plus proches du centre-ville, offrant plus de visibilité).

 

Si vous ne passez par la rue Kuhn avant le 15 juillet, vous pourrez également retrouver le collectif De Visu Connection lors des marchés des créateurs.

benedictebach.bb@gmail.com

Journaliste en herbe à Entrepreneurs Alsace. Tombée dans la marmite des mots, j'avance les yeux et les oreilles grands ouverts. Ma potion magique? La découverte des idées, des projets, des personnes qui les portent pour raconter le monde, tisser des liens, construire des ponts et contribuer à la vie de l'"éco-système" alsacien.

POST A COMMENT