FitNHotel, payer son sport à l’heure

FitNHotel, startup strasbourgeoise créée par Rémi Poos et Arthur Weinmann, ouvre les salles de sport et espaces bien être des hôtels à un public extérieur, qui paie ces services à l'heure.   Leur jeune entreprise n'a même

FitNHotel, startup strasbourgeoise créée par Rémi Poos et Arthur Weinmann, ouvre les salles de sport et espaces bien être des hôtels à un public extérieur, qui paie ces services à l’heure.

 

Leur jeune entreprise n’a même pas un an qu’elle a déjà été remarquée par le géant mondial de l’hôtellerie, le groupe Accor. En juin dernier, FitNHotel, incubée chez Semia à Strasbourg, a gagné face à 70 concurrents le concours « disruptive hospitality », proposé par AccorHôtels, au salon Viva Technology de Paris. Quelques mois auparavant, elle a aussi remporté le prix de l’entrepreneur innovant, accordé par Semia et la Société générale.

 

Pourquoi tant d’enthousiasme ? Le concept de FitNHotel repose sur deux innovations : ouvrir les salles de sport et les espaces bien être des hôtels à une clientèle extérieure et lui en faire payer l’usage à l’heure. Pas besoin de prendre une chambre donc. Dans la pratique, les internautes se connectent au site et réservent leur créneau horaire dans l’un des vingt établissements partenaires de FitNHotel (Novotel, Mercure, Pullmann…), à Paris, en Alsace et bientôt à Bordeaux.

Utiliser les salles de sport des hôtels, à l’heure

L’heure coûte entre 6 et 30 euros selon l’hôtel. « 30 euros, c’est pour un palace, vous avez les services, la localisation, les équipements et l’accueil qui vont avec, explique Arthur Weinmann, cofondateur de FitNHotel. Nous ne faisons pas payer les hôteliers pour ce service et nous nous finançons avec une commission sur le nombre d’heures de sport vendues. »

 

L’idée est venue à Arthur Weinmann et Rémi Poos, les deux fondateurs de FitNHotel, quand ce dernier cherchait une salle de sport. « Aucune offre ou ambiance ne lui correspondait. D’un autre côté, nous nous sommes rendus compte que les hôtels possédaient de très belles salles de sport, mais qu’il n’y avait jamais personne. »

FitNHotel vise les sportifs occasionnels et les professionnels

FitNHotel vise les sportifs occasionnels « qui ne pourraient pas rentabiliser un abonnement dans une salle de sport et cherchent une ambiance plus exclusive. » Mais aussi les professionnels qui se déplacent souvent et la clientèle de proximité. « Tout le monde connaît un hôtel près de chez soi mais il ne vous viendrait pas à l’idée d’y aller. »

 

La jeune entreprise est actuellement en cours de « rodage », pour un lancement officiel en septembre. Son concept pourrait rapidement s’exporter à l’international, grâce aux chaînes hôtelières présentes aux quatre coins du monde. Arthur Weinmann reprend : « Nous avons la chance de compter sur notre directeur associé, Yvan Blanes, qui possède une grande expérience dans l’événementiel, en particulier auprès de ces chaînes hôtelières. Son expérience a été un véritable tremplin. »

 

D’autant plus qu’Arthur Weinmann ne se destinait pas du tout à l’entrepreneuriat : quand il rencontre Rémi Poos, il achève son master d’ingénieur à l’INSA Strasbourg. L’idée naît et s’enracine chez les deux associés, qui développent doucement le site. Rémi Poos fini par se mettre à mi temps dans son entreprise, pour se consacrer à FitNHotel.

 

FitNHotel / 11 rue de l’Académie à Strasbourg / Facebook / Twitter / Linkedin / Tél : 06 75 37 31 41

lea.davy2@gmail.com

Journaliste à Entrepreneurs Alsace. Traqueuse de sujets. Startup lover. Mon ambition ? Réconcilier les lecteurs/lectrices avec l'économie et contribuer à faire vivre l'écosystème alsacien avec la team Entrepreneurs Alsace. Parce que l'éco, c'est avant tout des gens qui se bougent 24/24 (pas les parachutes dorés)

POST A COMMENT