François Lesage, Omnino : « des cafés de spécialité en restant abordables »

Après avoir sillonné l'Alsace en Citroën, puis installé un café éphémère à Strasbourg et Illkirch, la jeune marque de café alsacienne Omnino compte bien convertir le grand public à un "produit initialement noble et délicat".

Francois_lesage_omnino_entrepreneurs_alsace (2)

Après avoir sillonné l’Alsace en Citroën, puis installé un café éphémère à Strasbourg et Illkirch, la jeune marque de café alsacienne Omnino compte bien convertir le grand public à un « produit initialement noble et délicat ». François Lesage, grand passionné de café, nous raconte cette aventure.

 

Pouvez-vous vous présenter ? 
François Lesage : Je suis l’un des 3 associés derrière le projet Omnino. Issu d’une formation Sup de Co à Rennes, ma précédente et unique expérience professionnelle s’est faite au sein du groupe Motul, une marque de lubrifiants automotive. J’ai eu la chance d’y passer 7 années très enrichissantes, tant pour les postes (branding, marketing opérationnel, marketing produit, responsable des ventes) que pour la géographie (Europe, Amérique du Nord puis Asie / Océanie).

 

Vous avez créé Omnino en 2017, une marque de cafés… 
François Lesage : Omnino est une jeune marque alsacienne qui participe au renouveau du café en France à travers la démarche du café de spécialité. Concrètement, Omnino c’est :

 

– une micro brûlerie qui sélectionne, torréfie et commercialise des cafés issus des meilleurs terroirs et plantations de la planète ;
– des points de vente originaux (Citroën itinérant, cafés éphémères, lieux réhabilités) où les cafés sont proposés au détail et à la dégustation ;
– des solutions complètes (machines, accessoires, formations) pour les particuliers et les professionnels (hôtels, restaurants et bureaux).

La sélection de la matière première est l’un de nos principaux défis, car notre savoir-faire de cuisson des grains requiert un cahier des charges très exigeant.

 

Pourquoi vous lancer dans la création d’entreprise ? 
François Lesage : Le café est un cas d’école pour qui voudrait comprendre comment un produit initialement noble et délicat issu de l’agriculture est devenu une commodité avec son industrialisation. Les grandes marques ont tout gagné en rabotant les savoir-faire et en en altérant la notion même de goût.

 

Les enjeux pour Omnino sont multiples : explorer la singularité des cafés et refuser l’uniformisation, réhabiliter les savoir-faire de cuisson, d’extraction et de dégustation des cafés, respecter la matière première et le travail des producteurs. Partout dans le monde le café est en train de vivre une véritable révolution baptisée « café de spécialité ». Avec Omnino nous avons envie d’en faire partager l’énergie, la passion et les délices aux alsaciens. Pour nous c’était le moment idéal de se lancer dans la création d’une entreprise … et d’une marque !

 

Vous avez sillonné l’Alsace pour faire découvrir votre café. Pouvez-vous nous raconter un peu cette aventure ? 
François Lesage : Ceux qui font l’expérience du café de spécialité découvrent à quel point le goût en est différent. Soudain le café prend du relief, des couleurs et des sensations jusqu’ici jamais ressentis. C’est souvent une révélation ! Malheureusement il est encore rare que les gens poussent la porte des « coffee shops » – ces petites oasis de café de spécialité – par simple curiosité. Nous voulions ainsi prendre le problème dans l’autre sens et aller à leur rencontre !

 

Notre vieux Citroën a donc pour objectif de se rendre sur des lieux populaires et animés afin d’y montrer son museau sympathique et leur faire découvrir ce nouveau genre de café. Une fois au comptoir et après avoir bu une première gorgée intensément aromatique nos clients deviennent en général très curieux et bavards (rires). A partir de là, s’ensuivent des discussions merveilleuses car tout le monde a une expérience très intime avec le café et ce que nous proposons ne laisse jamais indifférent.

 

Ces 6 premiers mois nous ont confortés dans notre approche, mais aussi fait prendre conscience qu’il faudra être patients, ingénieux et courageux pour ne pas céder à la commodité. Faire des cafés banals et à bas coût pour maximiser les marges cela est relativement aisé. Réussir à proposer d’excellents cafés de spécialité tout en restant dans des tarifs résolument abordables, c’est là tout le défi.

 

Ensuite Omnino s’est installé dans deux boutiques éphémères… 
François Lesage : Les cafés éphémères ont été mis en place durant les fêtes à Strasbourg et Illkirch pour pallier le ralentissement de nos possibilités de sortie avec le Citroën. Pour faire simple : on se caillait dans notre joli camion ! Alors on s’est dit que c’était le moment de tenter l’expérience sous un toit au chaud.

 

L’accueil et les commentaires chaleureux reçus à propos de l’ambiance gentiment « kitsch et tropicale » de notre boutique d’Illkirch nous a conforté dans notre volonté de participer à la création d’un art de vivre à la française dans le domaine du café, et pas nécessairement de copier strictement le côté anglosaxon généralement associé au café de spécialité.

 

Et maintenant ? 
François Lesage : 2018 va être une nouvelle année intense pour Omnino. Le calendrier du Citroën sera bien garni et en parallèle nous aurons besoin de multiplier les débouchés commerciaux complémentaires. Nous travaillons sur un scénario de développement par étapes, avec les contraintes habituelles des jeunes sociétés : petite équipe, recherche d’investisseurs, identification de partenaires commerciaux… Nous sommes dans cette phase magique où « rien n’est prévu, tout est possible » …

 

Un conseil pour un(e) entrepreneur(e), sur la base de votre propre expérience ?
François Lesage : Je pense qu’il faut avant tout privilégier le plaisir comme base de tout projet : que ça fonctionne ou non, est-ce que je suis fier de me battre pour cette « cause » ou ce projet qui est censé me permettre de gagner ma vie ? Si cette fierté et ce plaisir n’existent pas, s’effritent ou disparaissent, il n’y a aucune autre énergie de substitution. Même du café de spécialité ne suffirait plu, c’est la flamme olympique 😊

 

www.omnino.fr / 06 50 51 10 68 / Facebook / Instagram

Francois_lesage_omnino_entrepreneurs_alsace

lea.davy2@gmail.com

Journaliste à Entrepreneurs Alsace. Traqueuse de sujets. Startup lover. Mon ambition ? Réconcilier les lecteurs/lectrices avec l'économie et contribuer à faire vivre l'écosystème alsacien avec la team Entrepreneurs Alsace. Parce que l'éco, c'est avant tout des gens qui se bougent 24/24 (pas les parachutes dorés)

POST A COMMENT