Maud Houot, studio La Baignoire : « un style plein de fraîcheur, un brin décalé »

Créations print ou digitale, réseaux sociaux, rédaction et même formation en français. La touche à tout Maud Houot, créatrice alsacienne du studio La Baignoire, travaille dans la communication depuis plus de 10 ans. L'une de

Créations print ou digitale, réseaux sociaux, rédaction et même formation en français. La touche à tout Maud Houot, créatrice alsacienne du studio La Baignoire, travaille dans la communication depuis plus de 10 ans. L’une de ses réalisations vient d’être récompensée par un Trophée de la Communication.

 

Pouvez-vous vous présenter ? 
Maud Houot : À ces questions, j’ai pris l’habitude de répondre que j’aurais pu être astrophysicienne ou Cat Woman. Mais qu’une allergie chronique aux formules mathématiques et la perte de mes collants en skaï en ont finalement décidé tout autrement… Ça m’amuse et ça détend !

 

Sinon pour de vrai, je m’appelle Maud, j’ai 35 ans et je travaille dans la communication depuis 10 ans. Véritable touche à tout, je me suis forgé au fil du temps un profil plutôt polyvalent, alliant aussi bien print et web, stratégique et opérationnel. Aujourd’hui je suis installée en freelance avec La Baignoire, mon petit studio créatif.

 

Pourquoi avoir créé le studio La Baignoire ?
Maud Houot : C’est un peu un concours de circonstances. J’étais dans une période un peu charnière. Je venais de quitter mon poste de responsable communication-marketing, les offres auxquelles je répondais ne me plaisaient pas au quart du tiers.

 

En parallèle, j’avais accepté de réaliser une prestation pour un projet coup de cœur. Sauf qu’à la fin, il a bien fallu trouver une solution pour facturer. Une petite voix m’a soufflé « qui ne tente rien n’a rien »… J’étais convaincue de pouvoir apporter ma créativité et ma force de proposition à mes clients, alors je me suis lancée !

 

Quels services proposez-vous ?
Maud Houot : Tout d’abord de la création graphique, incluant identité visuelle, pictos, supports imprimés (flyer, affiche, plaquette…) et digitaux (visuels pour réseaux sociaux…). Vient ensuite la création de site vitrine, destinée surtout aux petites entreprises. Là, ma vraie valeur ajoutée se situe surtout dans le travail de rédaction, car rares sont celles à capitaliser sur un contenu riche et de qualité. Ce qui m’amène donc à la prestation de rédaction, orientée print ou web selon les besoins. Enfin je propose une formation en français, pour apprendre à se débarrasser des fautes les plus courantes.

 

Vous avez été récompensée aux Trophées de la Communication…
Maud Houot : En déposant ma candidature à ce concours national, je voulais avant tout confronter mon travail au regard et jugement de mes pairs. J’ai choisi de présenter le site d’Écorce & Copeaux, une petite menuiserie d’agencement intérieur, dans la catégorie « Meilleur site pour entreprises de moins de 4 salariés ».

 

C’était un projet hyper intéressant et atypique, car à sa tête, c’est une femme ! On a pris le parti de faire de cette « spécificité » une véritable force de différenciation. On a fait la part belle aux contenus avec un site esthétique, ergonomique et sans fonctionnalités superflues.

 

Dur de se faire sa place sur le marché du graphisme. Comment faites-vous pour vous démarquer au quotidien ?
Maud Houot : Avec un style graphique et rédactionnel plein de fraîcheur, un brin décalé, mais toujours avec une grande rigueur. Quand on me voit ou qu’on regarde mes travaux, on ne s’attend généralement pas à ce que je sois aussi « carrée ».

 

Pour ma communication, j’ai fait le choix de capitaliser sur du long terme en plaçant le verbe au cœur de mon process (réseaux sociaux, blog, mise à jour du portfolio…). C’est assez chronophage, mais en s’appliquant et en privilégiant la qualité plutôt que la quantité, on peut obtenir des contacts très qualifiés.

 

Un conseil pour un(e) entrepreneur(e) ?
Maud Houot : La persévérance. D’une façon générale, être freelance ou entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille. Notre quotidien est jalonné de hauts et de bas, parfois même de doutes. C’est à mon sens primordial, dans les moments plus compliqués, de ne pas baisser les bras ! Et puis ça rend les victoires encore plus savoureuses.

 

Studio La Baignoire / Facebook / 06 85 73 85 72 / 16 rue de Strasbourg, 67206 Mittelhausbergen

lea.davy2@gmail.com

Journaliste à Entrepreneurs Alsace. Traqueuse de sujets. Startup lover. Mon ambition ? Réconcilier les lecteurs/lectrices avec l'économie et contribuer à faire vivre l'écosystème alsacien avec la team Entrepreneurs Alsace. Parce que l'éco, c'est avant tout des gens qui se bougent 24/24 (pas les parachutes dorés)

POST A COMMENT