Antigone, une autre manière d’entreprendre

Antigone est une coopérative d'activité et d'emploi (CAE) qui est apparue en 2009, dans le sillage d'Artenréel. Cette coopérative multi-activité regroupe aujourd'hui une centaine d'entrepreneurs salariés.   Véritable alternative à la création d'entreprise, Antigone s'adresse à tous

antigone_entrepreneurs_alsace

Antigone est une coopérative d’activité et d’emploi (CAE) qui est apparue en 2009, dans le sillage d’Artenréel. Cette coopérative multi-activité regroupe aujourd’hui une centaine d’entrepreneurs salariés.

 

Véritable alternative à la création d’entreprise, Antigone s’adresse à tous les porteurs de projets qui souhaitent créer leur emploi dans un cadre particulier : la coopérative d’activité et d’emploi (CAE). Un savoir, une technicité particulière ne suffisent pas pour créer son emploi. Il faut aussi communiquer autour de son projet, le vendre et le gérer.

 

Antigone offre un cadre sécurisant aux créateurs avec la particularité de s’inscrire dans les principes de l’économie sociale et solidaire. S’engager dans une CAE pour créer son emploi, c’est s’engager avec d’autres sur un territoire dans une entreprise partagée sur le modèle de l’entrepreneuriat collectif et coopératif tout en étant accompagné. Concrètement, comment ça marche ?

 

Antigone est une CAE multi-activité, comme l’explique Charles Dupré La Tour.

« Antigone accueille les personnes qui ont un projet dans les domaines aussi variés que le conseil et la formation, les métiers de l’écriture et de la communication, les métiers du bien-être, les métiers de l’artisanat, et les métiers du négoce. »

 

En résumé, Antigone est accessible à tous les porteurs de projets à l’exception des métiers du bâtiment qui sont rattachés à Coobâtir , une coopérative d’activité et d’emploi dédiée créée en 2014 et  des activités réglementées (agent immobilier ou courtier en assurance par exemple).

 

Antigone, coopérer pour entreprendre autrement.

Pourquoi s’engager dans une CAE ? Plutôt que de créer sa propre structure, le nouvel entrepreneur rejoint un regroupement économique solidaire de plusieurs entrepreneurs. Cette forme d’entrepreneuriat collectif lui offre une solution plus sûre pour lancer son activité. Il bénéficie d’un cadre juridique existant, d’un statut d’entrepreneur salarié en contrat à durée indéterminée et d’une protection sociale. Toute la gestion administrative, fiscale et comptable est mutualisée.

 

Ce cadre lui permet ainsi de se concentrer sur son activité, avec une sécurité accrue. Au-delà du cadre, le regroupement au sein de la CAE permet aux créateurs de fertiliser leurs expertises et de partager leurs retours d’expérience : une solidarité génératrice d’opportunités de développement.

 

Antigone, c’est aussi une équipe de 6 personnes chargées de l’accompagnement individuel des entrepreneurs salariés tout au long de leur parcours, de l’animation du collectif et de la formation des entrepreneurs. « Ces temps collectifs sont régulièrement organisés sous des formes différentes », précise Charles Dupré La Tour.

 

« On se rencontre, on échange beaucoup lors de séminaires, d’apéros … et on se marre ! La convivialité, c’est important ! »

 

Devenir entrepreneur salarié à Antigone : un CAPE à franchir

Comme dans les autres coopératives d’activité alsaciennes, le processus d’intégration se découpe en quatre étapes. La première est celle de la réunion d’information collective dans les locaux d’Antigone pour tout savoir sur le fonctionnement de la coopérative. Les réunions ont lieu tous les mercredis matin à Strasbourg et un mercredi par mois à Mulhouse (le calendrier des prochaines réunions est disponible sur le site d’Antigone). Il faut ensuite déposer un dossier dans lequel vous exposerez votre projet.

 

Ce dossier permettra à l’équipe d’Antigone de mieux vous connaître avant la troisième étape : l’entretien individuel. Il ne s’agit pas d’un entretien de recrutement mais bien d’évaluer vos compétences, la maturité de votre projet et votre compréhension du mode de fonctionnement de la coopérative. A l’issue de cette rencontre, vous signez un CAPE.

 

Le CAPE, c’est un Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise. Il marque le démarrage de votre projet au sein de la coopérative. D’une durée variable (entre 3 mois et 1 an), il permet au porteur de projet de tester son activité dans un cadre sécurisé. Il réalise ses premiers devis, contrats et facturations tout en conservant son statut initial et les droits qui y sont associés. « Souvent les porteurs de projet sont en reconversion, précise Charles Dupré La Tour. Ils continuent à percevoir leur indemnisation chômage ou les minima sociaux auxquels ils ont droit pendant la durée du CAPE. »

 

Une CAE coopérative

Dès que l’activité se développe (contrats, factures) et permet à la personne de dégager un revenu, la CAE lui propose de devenir entrepreneur salarié et signe un contrat de travail (CDI). Ce contrat est conclu à temps partiel ou complet. Le salaire est fixé en fonction de son chiffre d’affaires et des charges directes propres à son activité. L’entrepreneur salarié verse une contribution coopérative (10% de la marge brute) pour subvenir aux charges de services communs mutualisés.

 

Antigone est une société coopérative et participative (SCOP) avec des associés. Lorsque l’activité de l’entrepreneur salarié s’avère viable et qu’il décide de la pérenniser au sein de la coopérative, l’entrepreneur peut devenir associé et entrer au capital d’Antigone. L’accès au sociétariat est l’aboutissement naturel d’une démarche progressive d’appropriation de l’entreprise qui traduit, au delà de la gestion de sa propre activité, le souhait de participer au fonctionnement de la coopérative et à son développement.

 

Vous avez un projet de création d’activité et l’envie de vous engager dans une aventure collective? Rendez-vous lors de la prochaine information collective pour en savoir plus.

 

Antigone / 13 rue Martin Bucer à Strasbourg / 48 rue Franklin à Mulhouse

benedictebach.bb@gmail.com

Journaliste en herbe à Entrepreneurs Alsace. Tombée dans la marmite des mots, j'avance les yeux et les oreilles grands ouverts. Ma potion magique? La découverte des idées, des projets, des personnes qui les portent pour raconter le monde, tisser des liens, construire des ponts et contribuer à la vie de l'"éco-système" alsacien.

POST A COMMENT