Surmonter pour entreprendre

Savoir surmonter ses difficultés est une qualité précieuse, surtout pour les entrepreneur(e)s. Prenez l’exemple de Nicolas Meutelet et Marine Scheidegger. Le couple a créé « E.D.I. électricité, domotique, informatique », entreprise de dépannage à domicile, malgré leur

EDI_entrepreneurs_alsace

Savoir surmonter ses difficultés est une qualité précieuse, surtout pour les entrepreneur(e)s. Prenez l’exemple de Nicolas Meutelet et Marine Scheidegger. Le couple a créé « E.D.I. électricité, domotique, informatique », entreprise de dépannage à domicile, malgré leur jeune âge (24 et 26 ans), leur manque de réseau et les appréhensions familiales. Sans compter un « malus de genre » pour Marine : asseoir sa crédibilité dans ce milieu très masculin.

 

J’ai toute votre attention ? Bien. Voilà l’histoire. Pour Marine, elle débute avec son Bac pro électrotechnique. Un milieu très masculin (« C’est sûr qu’il faut avoir assez de caractère pour ne pas se laisser marcher sur les pieds ! Cela m’a endurcie ») mais qu’elle apprécie. « Mon parrain est électricien, ça m’a donné envie. » Son bac en poche, en 2013, elle travaille dans la maintenance électrique. Nicolas, lui, passe deux ans comme électricien à la centrale de Fessenheim après l’obtention de son BTS électrotechnique.

 

La création d’E.D.I Domotique

Le jeune homme, titillé par l’envie d’entreprendre décide de se lancer à la fin de son contrat. Il avait le projet en tête depuis son Bac Pro électrotechnique. Marine le rejoint et le couple s’attèle au projet. « Mes parents avaient un peu peur au début, surtout pour l’aspect financier », reconnaît la jeune femme. Cela pousse les deux entrepreneurs à travailler d’autant plus leur projet. Trop jeunes ? Pas assez d’expérience ?

 

« Nous avons travaillé nos arguments pour prouver que c’était le bon choix. »

 

N’ayant pas d’entrepreneurs dans sa famille, Marine a-t-elle douté de sa légitimité en tant que cocréatrice d’entreprise ? « Pas du tout. J’ai l’habitude d’être anticonformiste. C’est une question que je ne me suis même pas posée. » Quant à Nicolas, sa maman -médecin- et son père -tourneur-régleur- les aide à trouver un financement auprès d’une banque. Marine et Nicolas, suivis par Positive Planet, lancent E.D.I Domotique en mars 2017.

 

Se créer un réseau à Mulhouse

Le plus difficile pour eux ? « Se faire une place sur le marché et trouver nos premiers clients. » Heureusement, ceux-ci s’avèrent fidèles, le bouche à oreille ainsi que leur réseau créé lors des Apéros Entrepreneurs commencent à faire effet.

 

« Il y a une belle solidarité entre entrepreneurs à Mulhouse. Quand nous avions besoin de quelque chose, le message était diffusé. Parler entre entrepreneurs de notre projet nous a aussi beaucoup aidé. »

 

Au-delà de son service de dépannage à domicile, le jeune couple innove. « Nous avons ouvert une boutique d’e-commerce, où nous vendrons du matériel informatique, reprend Marine. Et nous avons investi dans une imprimante 3D, pour réaliser de petits objets. Pour les fêtes, nous proposerons à nos clients de réaliser leurs propres boules de Noël, avec un matériel biodégradable. »

 

Si vous aussi avez envie de contacter E.D.I. Domotique , sachez le : si Marine décroche, ne demandez pas à parler à l’électricien. L’électricien, c’est aussi elle.

 

E.D.I. Domotique / 11 Boulevard du Président Roosevelt à Mulhouse / 06.71.40.01.49 / contact@edi-elec.fr

lea.davy2@gmail.com

Journaliste à Entrepreneurs Alsace. Traqueuse de sujets. Startup lover. Mon ambition ? Réconcilier les lecteurs/lectrices avec l'économie et contribuer à faire vivre l'écosystème alsacien avec la team Entrepreneurs Alsace. Parce que l'éco, c'est avant tout des gens qui se bougent 24/24 (pas les parachutes dorés)

POST A COMMENT